Skip to content
Advertisements

F1 Singapour 2018 : Hamilton tout en maîtrise

F1 Singapour 2018 : Hamilton tout en maîtrise

https://www.leblogauto.com/2018/09/f1-singapour-2018-hamilton-maitrise.html



Hamilton remporte une course marquée par un nouvel accrochage entre Perez et Ocon. Mais aussi par des décisions de la Direction de course sujettes à polémique. Les dépassements furent « virils ».

Hamilton a enlevé une pole « incroyable » à Singapour alors que tout le monde voyait Ferrari ou Red Bull l’emporter. Ce soir, le Britannique part à côté de Verstappen sur sa Red Bull et juste devant Vettel. L’an dernier, le départ avait été émaillé d’un accrochage spectaculaire entre Vettel, Verstappen et Räikkönen. Et cette année ?

A l’arrière, certains tentent des stratégies décalées avec des choix de pneumatiques différents. D’autres espèrent une voiture de sécurité. Les murs sont très proches et les accidents ne sont pas rares. On le sait (cf. crashgate de 2008), une voiture de sécurité ici peut tout changer. 29° dans l’air, 34 sur la piste, une humidité à couper au couteau. On est parti pour un GP de 61 tours éprouvant.

Départ : Perez/Ocon, le retour

Très bon départ de Hamilton et surtout de Vettel. Mais, Verstappen résiste et a l’avantage de l’intérieur du virage 1. Cela passe au chausse-pied. Ocon finit dans le mur ! Perez le balance dans le mur. Sans doute pas volontaire mais un beau contact. Pendant ce temps Vettel se porte à la hauteur de Verstappen et le passe au freinage dans une gerbe d’étincelle. Visiblement la Ferrari a passé la Red Bull avant l’annonce de la voiture de sécurité. Vettel a utiliser le « boost » maximum de la partie hybride, pensant à la SC à coup sûr. Bien joué.

Chose rare, Perez s’excuse en expliquant qu’il n’a pas vu Esteban et qu’il n’y avait pas de place. Aveu de faute ? En tout cas, la direction ouvre une investigation. Sur les images, il n’y avait personne à la gauche de Perez et il aurait pu/dû laisser de la place à son coéquipier. Donc, pour la 3ème année consécutive, une voiture de sécurité sort dès le premier tour.

Faisons le point. Hamilton mène devant Vettel, Verstappen, Bottas, Räikkönen, Ricciardo, Perez, Grosjean, Alonso, Sainz, Hülkenberg, Gasly, Leclerc, Ericsson, Magnussen, Hartley, Vandoorne, Stroll, Sirotkin et Ocon qui rentre à pied.

On repart sous drapeau vert à la fin du 4e tour. Hamilton ralentit pour que Vettel ne  chauffe pas trop ses pneus. Hamilton surprend un peu Vettel et creuse un mini-écart. Il tente de se mettre à l’abri du DRS non encore autorisé. Les commissaires de course estiment que Perez/Ocon est un incident de course.

Tour 5/61

Le DRS est autorisé au 7e tour. Hamilton a 1 seconde d’avance sur Vettel qui lui est sous la menace de Verstappen resté sous la seconde. Räikkönen aussi est proche de Bottas et pourrait en profiter. Finalement les écarts se creusent un peu. Cela va être un jeu de patience sans doute. Red Bull pourrait attendre les changements de pneumatiques pour faire plus de tour et tenter « l’overcut ».

La voiture de sécurité est entrée « trop tôt » en piste pour changer de stratégie. Seul Sirotkin a dû rentrer aux stands à cause d’un morceau de la jante d’Ocon bloqué sur son aileron. Il est reparti en tendres et va tenter d’aller au bout visiblement. Les Williams sont nulle part ce weekend.

Hamilton force le rythme. Cela sent l’écurie. Il creuse l’écart. Plus de 2 secondes désormais. On est au 14e tour. Vettel rentre au 15e tour. Il tente « l’undercut » en s’arrêtant un tour (au moins) avant. Vettel repart en ultra-tendres. Est-ce que les pneus peuvent aller au bout ? Il este 46 tours tout de même. Vettel est reparti devant Grosjean, mais derrière Perez. Il va devoir le dépasser pour tenter de passer Hamilton. Evidemment, Mercedes fait rentrer le pilote.

Hamilton repart en tendres ! Soit Ferrari est confiante sur la dégradation des pneus, soit Mercedes est trop conservateur. En tout cas, Hamilton repart devant Vettel et a même réussi à repartir devant Perez.

Tour 16/61

Bottas et Räikkönen vont rentrer. Verstappen est en tête du grand-prix. Vettel réussit enfin à passer Perez ! Grosjean est aux stands, il ressort derrière Hülkenberg. Finalement, Ferrari a « joué » avec Mercedes. Räikkönen n’est pas rentré, Bottas oui. A la fin du 17e tour, Verstappen rentre aussi aux stands. Räikkönen est leader de la course.

Verstappen ressort au côté de Vettel et lui résiste ! Magnifique passe d’arme. Les deux tours derrière Perez ont coûté la 2nde place provisoire à Vettel. Visiblement, Ferrari s’aperçoit que la tactique des pneus ultra-tendres n’est pas la bonne. Ou alors c’est un coup de bluff ? En tout cas, Vettel a l’air dépité de ce choix. Par contre, du côté de Räikkönen, pas de changement de pneus encore. Assez incroyable quand on sait que Pirelli estime à 15 tours la durée de vie des hyper-tendres. On est au 22e tour et ils ont 2 tours de qualifications en plus !

Kimi rentre aux stands au 23e tour. Il ressort à 7 secondes de Bottas environ. Ricciardo prend la tête provisoire du GP. Derrière les 6 premiers, Alonso est le meilleur des autres, mais n’a pas encore changer de pneus. Il devance Sainz, Gasly et Leclerc. Perez de son côté se plaint à son écurie. Ils l’ont arrêté au « mauvais » moment et le voilà coincé derrière Sirotkin depuis longtemps. Il n’a qu’à dépasser après tout.

Tour 25/61

La pluie fait son apparition. Mais, pour le moment, ce ne sont que quelques gouttes qui ne changent pas grand chose. Leclerc et Gasly sont en « bagarre » pour la 9e place. Sous la pression du pilote Sauber, le futur pensionnaire de Red Bull fait une erreur au freinage et Leclerc en profite à l’accélération. Visiblement les pneus de la Toro Rosso sont au bout.

Ricciardo rentre à la fin du 27e tour. La Red Bull ne « mange » pas les pneus, on le sait. Mais chapeau ! Il repart en ultra-tendres pour 34 tours. Cela pourrait jouer en fin de GP. Il repart à 11 secondes de Räikkönen, à 22 de Hamilton qui retrouve la tête de la course devant Verstappen (4,6 sec) et Vettel (7 sec).

Toujours incapable de doubler le rookie Sirotkin dans une Williams « malade », Perez « chouine » à la radio et demande une improbable intervention de « Charlie » (Whitting, le patron de la direction de course). Sirotkin est certes « lent », mais ne zigzague pas ou ne bloque pas Perez. Ils sont rejoints par Hülkenberg sur la Renault.

Devant, Hamilton compte 5 secondes d’avance sur Verstappen et semble « ménager » ses pneus. Vettel est 4 secondes plus loin. Mais, il reste encore 27 tours.

Tour 35/61

Perez s’est porté à hauteur de Sirotkin. Mais ce dernier ne s’avoue pas vaincu et Perez le tasse ! Il y a du carbone sur la piste et cela pourrait occasionner une voiture de sécurité. Perez rentre aux stands et Hülkenberg dépasse Sirotkin. Pas simple car Sirotkin fait un freinage tardif. Pour Perez, ce sont de nouveaux pneus. Mouvement stupide de Perez. Mais la Direction n’ayant pas trouvé à redire au départ ne dira sans doute rien là non plus.

Cela rapproche les poursuivants que sont Grosjean, Gasly, Hartley et Magnussen. Ces deux derniers se livrent à une belle bataille en piste. Hamilton va doubler tout ce petit monde. La différence de vitesse est terrible. Hülkenberg qui a doublé Sirotkin est déjà à 9 secondes devant !

Avec le trafic, Verstappen revient à 1,8 seconde. 0,4 seconde même après que Sirotkin a envoyé Grosjean hors piste, mais que ce dernier a pu le passer. Hamilton s’en sort mais ce fut juste. Ressorti plus tôt du trafic, Hamilton a repris un peu d’air sur Max et la Red Bull. La Direction de course là par contre ouvre une investigation contre Sirotkin et Grosjean pour « avoir ignoré les drapeaux bleus ». Stupide !

Perez prend un drive through pour avoir délibérément envoyé sa Racing Point Force India dans la Williams. On l’oublie un peu mais certains pilotes sont toujours avec leurs gommes du départ ! Alonso par exemple, Sainz, Ericsson ou Vandoorne. Magnussen réussit à passer Hartley au 43e tour. On a vu de jolis dépassements sur un circuit réputé peu favorable.

Tour 45/61 :

Grosjean prend 5 secondes pour avoir ignoré les drapeaux bleus. Ce n’était pas flagrant et du côté de Haas on ne comprend pas. « Nous sommes ici pour courir et pas simplement pour faire le nombre ».

Ricciardo se rapproche de Räikkönen, lui-même proche de Bottas. Pour Alonso, c’est un coup de menton avec le meilleur tour en course avec une McLaren rétive. Perez retrouve son « ami » Sirotkin. Cette fois-ci il le passe sans souci. Sirotkin est sous le coup d’une investigation pour avoir poussé Hartley hors de la piste il y a quelques tours. Sirotkin prend 5 secondes de pénalité et s’arrête enfin pour changer de pneus.

Hamilton qui a vite recréé un écart de 3 secondes sur Vertsappen, le conserve. On ne force pas trop chez Mercedes visiblement. Merci les pneus qu’il faut conserver. Vettel qui était à 5 secondes commence à ralentir. 10 secondes d’écart en quelques tours. Bottas a visiblement des soucis avec ses pneus aussi et Räikkönen revient sur lui, de même que Ricciardo. Ils ont changé de pneus plus tard.

5 derniers tours

Bottas n’arrive pas à se rapprocher de la Renault de Hülkenberg. Et voilà encore un pleureur à la radio. Mais Bottas est trop loin pour avoir les drapeaux bleus. Vettel compte désormais 18 secondes de retard. Hamilton semble filer vers la victoire. Il a 5 secondes sur Verstappen.

Räikkönen n’arrive pas à se rapprocher plus prêt de Bottas qui continue de se plaindre. Mais Hülkenberg fait sa course et n’a pas encore vu de drapeau bleu. Derrière, Alonso livre une course solide, 7e. Il devance Sainz, Leclerc et Hülkenberg. On est dans le dernier tour, à part Ricciardo/Räikkönen/Bottas, il n’y a plus d’action en piste.

Arrivée

Victoire de Hamilton ce soir à Singapour. Il termine devant Verstappen et Vettel. Bottas conserve la 4e place devant Räikkönen et Ricciardo. Meilleur des autres, Alonso termine 7e devant Sainz, Leclerc et Hülkenberg.

Position Numéro Pilote Points
1 44 L.HAMILTON +25
2 33 M.VERSTAPPEN +18
3 5 S.VETTEL +15
4 77 V.BOTTAS +12
5 7 K.RÄIKKÖNEN +10
6 3 D.RICCIARDO +8
7 14 F.ALONSO +6
8 55 C.SAINZ +4
9 16 C.LECLERC +2
10 27 N.HULKENBERG +1
11 9 M.ERICSSON
12 2 S.VANDOORNE
13 8 R.GROSJEAN
14 10 P.GASLY
15 18 L.STROLL
16 11 S.PEREZ
17 28 B.HARTLEY
18 20 K.MAGNUSSEN
19 35 S.SIROTKIN
31 E.OCON

Classement pilotes

Au classement pilotes, Hamilton prend 10 points de plus sur Vettel alors qu’on voyait les Ferrari plus à la fête ce weekend. Désormais, ce sont 40 points d’avance que possède Hamilton. Avec 6 courses encore à courir, rien n’est joué. Mais Vettel et Ferrari n’ont plus droit à l’erreur et vont devoir espérer un faux-pas de Mercedes et Hamilton.

Les deux Finlandais, Räikkönen et Bottas, continuent de se battre pour la place sur le podium du championnat. Verstappen de son côté semble avoir pris la mesure de Ricciardo. 22 points les séparent. Mais un souci moteur ou deux comme a connu Ricciardo et ce dernier pourrait repasser devant le Hollandais.

Hülkenberg conserve la place de « meilleur des autres ». Mais, Alonso revient à 3 points. Les pilotes Racing Point Force India ou Haas ne récoltent pas les points espérés ce weekend. Au contraire de Leclerc qui retrouve les points et sécurise un peu plus sa 15e place.

Position Pilote Ecurie Points
1 Lewis Hamilton HAM Mercedes 281
2 Sebastian Vettel VET Ferrari 241
3 Kimi Räikkönen RAI Ferrari 174
4 Valtteri Bottas BOT Mercedes 171
5 Max Verstappen VER Red Bull Racing TAG Heuer 148
6 Daniel Ricciardo RIC Red Bull Racing TAG Heuer 126
7 Nico Hulkenberg HUL Renault 53
8 Fernando Alonso ALO McLaren Renault 50
9 Kevin Magnussen MAG Haas Ferrari 49
10 Sergio Perez PER Force India Mercedes 46
11 Esteban Ocon OCO Force India Mercedes 45
12 Carlos Sainz SAI Renault 38
13 Pierre Gasly GAS Scuderia Toro Rosso Honda 28
14 Romain Grosjean GRO Haas Ferrari 27
15 Charles Leclerc LEC Sauber Ferrari 15
16 Stoffel Vandoorne VAN McLaren Renault 8
17 Lance Stroll STR Williams Mercedes 6
18 Marcus Ericsson ERI Sauber Ferrari 6
19 Brendon Hartley HAR Scuderia Toro Rosso Honda 2
20 Sergey Sirotkin SIR Williams Mercedes 1

Classement équipes

Au classement par équipe, Mercedes compte désormais 37 points sur Ferrari. Red Bull continue son championnat pour le podium. Derrière, Renault reprend un peu de points à Haas et s’accroche à la 4e place.

Position Ecurie Points
1 Mercedes 452
2 Ferrari 415
3 Red Bull Racing TAG Heuer 274
4 Renault 91
5 Haas Ferrari 76
6 McLaren Renault 58
7 Force India Mercedes 32
8 Scuderia Toro Rosso Honda 30
9 Sauber Ferrari 21
10 Williams Mercedes 7

Prochain grand-prix en Russie dans 15 jours. Certaines annonces pourraient être faites. On parle d’un retour de Kvyat chez Toro Rosso, d’une possible mise à l’écart de Sirotkin (qui n’a pas plaidé en sa faveur ce weekend). Sans oublier la suite des épisodes des transferts 2019.

Illustration : Formule 1



Car News

via Leblogauto.com https://www.leblogauto.com

September 16, 2018 at 05:35PM
https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2018/09/DnOElEkW0AA2qs8.jpg

Categories

Car News

Tags

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: