Skip to content
Advertisements

En France on n’a pas de pétrole mais on a du raisin !

En France on n’a pas de pétrole mais on a du raisin !

https://www.leblogauto.com/2018/11/france-on-na-de-petrole-on-a-raisin.html



Rouler avec un carburant à base de marc de raisin pour baisser les émissions et réutiliser un déchet. En voilà une idée qu’elle est bonne.

En tous les cas, cette idée est expérimentée dans les Landes. Le véhicule testeur est un autocar qui fait la liaison Dax Mont-de-Marsan (on dirait la finale d’Intervilles…). Au total, l’expérimentation va durer 1 mois et couvrir plus de 9 000 km.

Rouler au marc de raison, ce n’est finalement pas nouveau. En effet, Raisinor, une entreprise de Gironde spécialisée dans l’huile de pépins de raisins, produit depuis plusieurs années du biodiesel à l’éthanol. On appelle ce dernier le ED95 (1). Pour faire ce ED95, Raisinor utilise les peaux et les pépins du raisin fermentés. Au final, on se retrouve avec un carburant avec 90% d’éthanol. Il émet 95% de dioxyde de carbone en moins qu’un diesel classique et surtout moitié-moins de NOx.

Mais, car il y a forcément un « mais » dans ce beau tableau, ce biocarburant pourrait jouer sur l’entretien du véhicule. Sans compter que, contenant moins d’énergie que du diesel, il fait augmenter la consommation. C’est tout cela que doit permettre de cerner l’expérimentation. On regardera surtout les injecteurs que l’on sait peu enclins à fonctionner avec le « carburant de raisin ». Mais, en tant que bio-carburant de 2nde génération, il est moins taxé et se retrouve à 0,85 euro le litre !

Le bio-éthanol issu de déchet, une alternative sérieuse

Translandes mène ce test avec l’aide de Scania (2) qui fournit un moteur adapté (même prix qu’un moteur diesel classique). Cela devrait permettre de limiter l’influence du ED95 sur le moteur. Si le test est concluant, il faudra encore plusieurs années pour que la société de transports passe au ED95. En effet, c’est un plan de renouvellement de flotte. Mais, il ne faut pas changer les véhicules encore bons pour le service pour autant. Ce pourrait tout de même être 5% de la flotte qui tournerait au marc de raisin d’ici 2020.

Chez Raisinor, on est confiant. L’entreprise estime à la consommation de 1 500/2 000 véhicules de transport sa capacité de production annuelle. L’intérêt de l’éthanol est de pouvoir être produit à partir de déchets comme ici le marc de raisin. D’autres sources d’approvisionnement prennent des denrées alimentaires comme source primaire ce qui est moins écolo.

 

Raisinor a déjà d’autre clients qui soit sont en expérimentation, soit ont décidé de pérenniser les véhicules ED95. Sur l’Ile de Ré, Océcars (filiale Transdev) a testé et approuvé 9 cars Scania alimentés en bioéthanol par Raisinor. En France, le raisin, ce n’est pas que le bordelais ! Raisnor commence à regarder partout où l’on produit du raisin, c’est à dire dans beaucoup de régions en France.

(1) l’ED95 a dû attendre 2017 pour voir sa commercialisation en France enfin autorisée. Une autre bataille s’est alors engagée sur son prix au litre que Bercy voulait taxer plus.
(2) Scania est le seul constructeur à proposer depuis plus de 20 ans des bus fonctionnant à l’éthanol, à Stockholm notamment.

Illustration : Scania (visuel pour l’expérimentation sur l’Ile de Ré)



Car News

via Leblogauto.com https://www.leblogauto.com

November 9, 2018 at 05:44PM
https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2018/11/DnhhzVsX4AAn8N3.jpg

Categories

Car News

Tags

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: