Skip to content
Advertisements

Être le leader mondial des constructeurs est-il une malédiction ?

Être le leader mondial des constructeurs est-il une malédiction ?

https://www.caradisiac.com/etre-le-leader-mondial-des-constructeurs-est-il-une-malediction-173048.htm#xtor=RSS-40

Dans un contexte où l’automobile est vouée aux gémonies, stigmatisée, accusée d’étouffer la planète, la question est sensible. Elle l’est encore plus en ce moment où on redécouvre en haut lieu une voiture qui n’est pas seulement l’opportunité de toutes les taxes. C’est aussi une question de survie économique et sociale pour une large part de la population.

Mais avant de rouler et de se présenter à la pompe pour son plein, l’auto est pensée, construite et vendue par des marques qui ont des dirigeants. Sont-ils, eux aussi, à la hauteur de l’enjeu et de leur vocation ? La question se pose lorsque l’on voit ses chefs sombrer après avoir été couronné.

Force est de constater que les derniers numéros 1 n’ont pas longtemps profité de leur gloire. Les lauriers délivrés, la couronne s’est ensuite chargée d’épines. Toyota, Volkswagen, Renault-Nissan, tous ces constructeurs ont connu une grave crise alors qu’ils étaient devenus leader mondial en termes de volumes de ventes.

La série est implacable. En juin 2015, Volkswagen rafle la place de premier constructeur au monde, devant le japonais Toyota. Mais le 18 septembre éclate le scandale du dieselgate. Le 23 septembre, le tout-puissant PDG du groupe, Martin Winterkorn, démissionne. Les millions ne servent plus à compter les modèles écoulés, mais le montant des amendes et des voitures à rappeler.

Dernièrement, l’Alliance Renault-Nissan Mitsubishi jubilait devant les 5,54 millions de voitures au 1er semestre 2018 qui la mettait sur le toit du monde. À présent, elle vacille, assommée par l’incarcération de son charismatique PDG Carlos Ghosn qui aurait pris des libertés avec le fisc.

Le cas Toyota est différent. Celui qui était alors le champion de la fiabilité s’est révélé être un colosse aux pieds d’argile lorsqu’une famille meurt dans un accident aux États-Unis. Entre 2009 et 2011, le constructeur japonais rappelle plus de 16 millions de voitures à travers le monde, pour des problèmes de pédales d’accélérateur bloquées.

Alors, à qui le tour ? Voilà le prochain numéro 1 prévenu. La fin ne justifie pas les moyens et pour arriver au sommet, il est préférable d’avoir les deux points d’appui de l’éthique et de la déontologie pour durer…

Car News

via Caradisiac.com : toute l’actu auto en continu http://www.caradisiac.com

December 7, 2018 at 01:07PM
https://images.caradisiac.com/logos/1/2/2/9/251229/S4-etre-le-leader-mondial-des-constructeurs-est-il-une-malediction-173048.jpg

Categories

Car News

Tags

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: