Skip to content
Advertisements

Essai de la nouvelle Audi R8 : baroud d’honneur ?

Essai de la nouvelle Audi R8 : baroud d’honneur ?

https://www.turbo.fr/audi/r8/essai-auto/essai-de-la-nouvelle-audi-r8-baroud-dhonneur-145233

L’Audi R8 est devenu une icône sportive, même si l’histoire de ce fabuleux modèle, bien loin de celle, c’est vrai, de la 911, n’a pas toujours rencontré le succès qu’elle mérite. Depuis son tout premier lancement en 2007, avec la version de V8 de 420 ch, la plus sportive des Audi a séduit pourtant plus de 30 000 clients à travers le monde. Et s’il n’y aura sans doute plus de future R8 à motorisation V10 atmosphérique, cette nouvelle mouture se modernise tant en style qu’en technicité. On a pu, à Turbo, faire quelques tours avec en Espagne, sur le circuit privé d’Ascari.

C’est vrai qu’elle s’est faite plutôt discrète cette nouvelle R8 ! Etrangement absente d’un salon majeur comme le Mondial de Paris, la supercar Audi, dans cette nouvelle plastique, se donne les moyens techniques de résister encore à l’inévitable…

Le transfert vers une sportivité hybride ou 100% électrique semble en effet inéluctable. Les constructeurs, notamment allemands en ce moment, veulent nous vendre de l’électricité, même dans les sportives. On n’y échappera pas. Alors, celle-ci fait sans doute sa dernière apparition avec cet extraordinaire V10 dont elle partage les attribues mécaniques avec une autre résistante, une italienne, la Lamborghini Huracan.

Si la Transalpine change également en janvier, c’est d’ores et déjà chose faite pour cette génération de R8, lancée en 2015. A cette époque, pas si lointaine, elle arrivait avec des ambitions très marquées, plus élevées, sans pour autant renier sa polyvalence et sa facilité d’utilisation.

La dernière en l’état ?

Celle-ci se calque sur son aîné modifiant sa robe par quelques touches de style tout en améliorant sa base technique : elle s’inspire d’ailleurs de la nouvelle GT3 LMS dont elle reprend 50% de pièces mécaniques entre le châssis et le moteur.

Ce transfert de technologies très important et bien inspiré entre les deux univers augmente la qualité de ses performances. Esthétiquement, elle change et cela se voit. La calandre s’élargit et oublie définitivement le bandeau chromé qui l’entourait sur les précédents modèles.

Gageons qu’il est possible aussi, pour la première fois, d’avoir le logo des anneaux tout en noir. Elle récupère aussi ce nouveau « triptyque » de fente en pointe du capot, commun d’ailleurs à l’Audi A1, et qui servira également au design des futurs RS de la marque.

A l’arrière, comme à l’avant, la nouvelle R8 se dote d’un nouveau diffuseur personnalisable. Le refroidissement s’effectue aussi par un large bandeau qui longe toute la poupe, flanquée d’un aileron, lui, resté identique.

Petit cap, meilleur comportement

Si la R8 de 2015 avait gagné une cinquantaine de kilos par rapport à la génération précédente, celle-ci n’en perd pas. Pire, elle prend un peu d’embonpoint puisque Madame R8 enfile un filtre à particules qui, malgré son intérêt évident, alourdit la voiture (1.595 kg). Au centre du châssis, Audi a conservé des matériaux « plastiques » inédits à renfort de carbone polymère pour minimiser le poids tout en gagnant 40% de rigidité supplémentaire.

Les intentions sont bonnes, d’autant que le V10 5,2 litres augmente sa performance de dix petits chevaux. C’est peu. La puissance totale culmine maintenant à 620 ch. Un faible surcroit de puissance, c’est vrai, mais il s’agit là encore d’une motorisation atmosphérique, et que les nobles chevaux sont plus difficiles à obtenir sans l’aide artificielle de turbos ou d’une éventuelle hybridation.

Il faut avouer que le modèle de 2015 avait déjà gagné 60 ch. Le couple atteint désormais 580 Nm avec cette version performance. Il faut savoir que la R8, toujours disponible en coupé ou en spider, sera commercialisée aussi avec une version, disons, plus accessible : 570 ch (+ 30 ch) et 550 Nm sur la base évidemment du V10.

Lors des premiers tours de roues, on prend tout de suite la mesure de la sportive. Un environnement familier. La sonorité du V10, même connue, donne toujours des frissons à chaque accélération. Un son qui excite les oreilles au fur et à mesure que l’on monte dans les tours.

En revanche, bien fort celui qui sentira la différence de puissance. Elle n’est pas flagrante, voire nulle. La voiture est plus lourde, l’augmentation est trop faible pour ressentir plus d’énergie. Il faudra la reprendre pour en être absolument convaincu. Les performances d’ailleurs, sur le papier, ne sont pas vraiment plus efficaces : 3,1 s pour atteindre les 100 km/h (3,2 s pour celle de 2015) 331 km/h en V-max (330 km/h).

En revanche, le comportement global de la nouvelle R8, qui était déjà, rappelons-le, de très haute facture, s’est encore amélioré. Indéniable. La piste est pourtant froide et glissante, mais la maîtrise des trains et de la direction rend la conduite plus précise, l’amortissement mieux adapté. La suspension a été revue avec trois nouveaux modes de conduite : sec, humide et neige, des systèmes qui complètent une palette de réglages déjà bien fournie. La direction a été également revue, plus incisive et sans cette variance qui pouvait y avoir, parfois, lorsqu’on sollicitait les différents modes.

Bref, l’Audi R8 est autoritaire, au caractère ravageur, et grâce à de nouveaux freins, la sportive allemande s’arrête sur une distance plus courte : un gain jusqu’à 5 m passant de 200 km/h à 0… Ce qui nous permet de considérer qu’on peut, sur circuit, retarder encore un peu plus le freinage !

Car News

via Turbo.fr – L’info en continu https://www.turbo.fr/global.xml

December 10, 2018 at 09:00AM
https://www.turbo.fr/sites/default/files/2018-12/essai_audi_r8_2019.png

Categories

Car News

Tags

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.