Skip to content
Advertisements

Essai Porsche Macan (2019) : les temps sont devenus raisonnables…

Essai Porsche Macan (2019) : les temps sont devenus raisonnables…

https://www.largus.fr/actualite-automobile/essai-porsche-macan-2019-les-temps-sont-devenus-raisonnables-9534392.html

Restylage à mi-parcours, équipement mis au goût du jour, et moteurs alignés sur les nouvelles normes anti-pollution. Tels sont les trois travaux opérés en cette fin 2018 par le Macan, modèle fer de lance de la gamme Porsche : 9 400 unités diffusées en France depuis son lancement en 2014, 45% des ventes de la marque au Cheval Cabré (non, pas Ferrari, l’autre…) à son sommet, en 2017. Le restylage ne lui a pas demandé beaucoup d’efforts : proue à peine retouchée (disparition des feux de brouillard, entrées d’air latérales à lames droites et fines), et bandeau lumineux qui traverse désormais la face arrière, signature de famille déjà apposée sur Cayenne et Panamera. Il n’était pas besoin de davantage : le Macan est né beau, avec sa ligne puissante et fluide.

Le Macan a abandonné le diesel, comme l’ensemble de la gamme Porsche…

A l’intérieur, l’écran multimédia prend de l’ampleur : 10,9 pouces, au lieu de 7,2 précédemment. Il repousse ainsi un cran plus bas des aérateurs jadis placés sur ses flancs. Le Macan reçoit désormais de série GPS, phares full LED (dont feux de jour quatre points), et la liste de ses options s’enrichit : pilotage semi-automatique dans les embouteillages jusqu’à 65 km/h, pare-brise chauffant, volant Sport emprunté à la Porsche 911. Enfin et surtout, l’éventail des moteurs s’est rétréci. Les diesels, qui représentaient pourtant 60 % des ventes Macan en France, ne sont plus produits depuis février et ne reviendront pas, décision qui vaut pour l’ensemble de la gamme Porsche. Les versions Macan GT (V6 3.0 360 ch) et GT Turbo (V6 3.6 400 ou 440 ch) ne sont pour l’instant pas reconduites. Ne restent donc que deux propositions sur la table. Le Macan S a pris du souffle : son nouveau V6 3.0 354 ch développe 14 ch de plus que son prédécesseur. A l’inverse, le quatre-cylindres 2.0 essence du Macan réduit un peu sa voilure : 245 ch, soit 7 ch de moins, absorbés par le filtre à particules.


Prix Porsche Macan 2019

Porsche est adepte de la simplicité tarifaire : pas de grille de finitions, une seule proposition à 60 860 €. Le Macan s’est ainsi renchéri de 2 000 € (58 835 € avant restylage). Une augmentation très modérée, compte tenu de l’écran de 10,9 pouces, du filtre à particules, du bandeau lumineux arrière et des 3 130 € réclamés jusque-là pour GPS, phares xénon, et feux de jour à LED. Mais cette somme n’est pas un ticket d’entrée. Car l’autre constructeur au Cheval Cabré pratique la politique de la maison vide : il faut ensuite la meubler.

Porsche Macan restylé (2019)
Le restylage du Macan a surtout porté sur sa face arrière, avec ce bandeau lumineux transversal qui joint désormais ses phares, comme sur les Cayenne et Panamera.

Après tout, pourquoi pas ? Acheter une Porsche est un moment fort. Définir son propre Macan, pièce par pièce, participe au plaisir et le prolonge. Que suspension pneumatique, différentiel actif, départ automatisé ou échappement Sport imposent un détour par la liste des options, c’est normal : ces éléments sont à fort contenu technologique. Mais demander un billet supplémentaire pour des radars de stationnement (360 €), accès et démarrage sans clé (708 €), lecture des panneaux (360 €), connexion Apple CarPlay (300 €) ou airbags latéraux arrière (372 €) passés dans la dotation standard de modèles de ce statut, c’est mesquin de la part d’un SUV placé tout en haut de l’échelle des prix de sa catégorie. Usage et élégance le veulent ainsi : les restaurants de luxe ne font pas payer le pain. Le Macan, si.


Au volant du Porsche Macan

Porsche Macan (2019)

En fait, il existe deux Macan. Le premier est un Audi Q5 génération 2008 recarrossé : même plateforme, même moteur. Il ne commet aucune faute. Le 2.0 essence 248 ch, connu ailleurs sous nom TFSI, monte gentiment dans les tours, de manière linéaire et dans un discret chuintement qui sied à son tempérament feutré. Ce Macan est agréable à mener, rassurant, agile, bien équilibré, confortable, efficace. Au bilan, aucune faute, mais guère d’émotions, et pas non plus la sensation d’être au volant d’une Porsche. L’explication est à chercher sur la bascule : 1 870 kg, c’est trop pour un SUV qui revendique des mœurs dynamiques. Le Macan paie ici l’âge de son châssis, ainsi que son goût pour les beaux matériaux, les insonorisants, et un habitacle cossu : à même gabarit, BMW X4 ou Alfa Romeo Stelvio pèsent 100 kilos de moins. Et une 911, à peine plus courte d’une main (4,50 m), 400 kilos de moins…

Porsche Macan restylé (2019)
Porsche avait déjà modifié le châssis originel du Q5 pour donner vie au Macan. Opération poursuivie lors du restylage : fourches de suspension avant en aluminium alors qu’elles étaient précédemment en acier.

Le deuxième Macan est exactement le même que le premier. Il ne court donc pas le 0-100 km/h plus vite : 6,7 s. Mais un large détour par la liste des options modifie la perception de son conducteur. L’échappement Sport (2 424 €) rend le feulement du moteur plus rauque. La direction à assistance progressive (246 €) raffermit le coup de volant. Les suspensions pneumatiques (2 652 €) ajoutent à sa vivacité en abaissant la garde au sol de 4 cm et maintenant l’assiette lors des prises d’appui. Le différentiel actif (1 500 €) aide le Macan à riper à l’accélération en sortie de virage lent. Enfin, le pack Sport Chrono (1 146 €), enclenchable d’un coup de pouce tout en tenant ferme le volant, lui donne un coup de fouet pendant vingt secondes et permet de gratter 0,2 s sur le 0-100 km. Au total, 8 000 € supplémentaires, mais un autre Macan, qui s’éloigne résolument du Q5 pour se rapprocher des valeurs sportives intimement liées à l’histoire de la maison Porsche.

Dans l’habitacle du Porsche Macan

Porsche Macan (2019)
L’habitacle du Porsche Macan est élégant, cossu, soigneusement rangé. L’accroissement de l’écran multimédia a repoussé les bouches d’aération centrales un étage plus bas. La partie inférieure de la console, large et bien délimitée, est tapissée de boutons sur ses bords.
Porsche Macan (2019)
Il fait bon voyager aux places latérales arrière du Macan : sièges larges et creusés. Rançon d’une banquette 40/20/40, le passager central est moins bien loti.
Porsche Macan (2019)
Profond et aux flancs droits, le coffre du Macan est de bon volume : 500 l. L’espace sous plancher est aménageable. A condition de payer : option à 324 €…

 

Concurrence Porsche Macan

Alfa Romeo Stelvio
Porsche Macan restylé (2019)
Alfa Romeo Stelvio

Le temps file. Le Macan, né en 2014, fait déjà figure de vétéran dans le club des SUV premiums. Ses rivaux sont plus jeunes : BMW X4 (2018), Audi Q5 et Alfa Romeo Stelvio (2017), Jaguar F-Pace et Mercedes GLC Coupé (2016). Conscients de la montée en colère du malus, ils ont davantage fait attention à leur poids que le Macan. Et se sont bien gardés de tourner le dos au diesel. Qu’un Macan coûte plus cher qu’un X4 à puissance proche, rien d’anormal. Mais quand ce X4 30i est plus vif (6,3 s de 0 à 100 km/h) que le Macan tout en payant un malus deux fois moindre, la promesse Porsche n’est plus tenue.

Jaguar F-Pace
BMW X4
Jaguar F-Pace

A même moteur 2.0 TFSI 252, le Q5 (4,66 m) donnait lui aussi la leçon au Macan : 6,3 s, 75 kg de moins, malus inférieur. Mais il convient d’en parler à l’imparfait : le Q5 vient de retirer de l’étal son unique version essence ! Elle ne reviendra pas avant le printemps 2019, avec 245 ch et filtre à particules. Ce long délai de mise en conformité souligne combien le « dieselgate » a fragilisé l’ensemble du groupe Volkswagen. Offense supplémentaire pour le Macan, leurs versions diesels, voire hybride essence dans le cas du GLC Coupé, permettent à ses rivaux de réduire encore l’écotaxe.

 

Porsche Macan

Alfa Romeo Stelvio 2.0T

BMW X4

30i

Jaguar F-Pace

Longueur

4,70 m

4,69 m

4,75 m

4,73 m

Hauteur

1,62 m

1,67 m

1,62 m

1,67 m

Empattement

2,81 m

2,82 m

2,86 m

2,87 m

Moteur

A essence. 4 cylindres. Turbo

Cylindrée

1 984 cm3

1 995 cm3

1 998 cm3

1 997 cm3

Puissance

248 ch

à 5 000 tr/mn

200 ch

à 4 500 t/mn

252 ch

à 5 200 tr/mn

250 ch

à 5 500  tr/mn

Couple

370 Nm

à 1 600 tr/mn

330

à 1 750 tr/mn

350

à 1 550 tr/mn

365 Nm

à 1 300 tr/mn

Poids

1 870 kg

1 735 kg

1 795 kg

1 831 kg

Transmission

Aux quatre roues

Boîte

Robotisée,

7 rapports

Automatique,

8 rapports

0-100 km/h

6,7 s

7,2 s

6,3 s

7,0 s

Vitesse maxi

225 km/h

215 km/h

240 km/h

217 km/h

Garde au sol

21 cm

20 cm

20 cm

16 cm

Coffre

De 500

à 1 500 l

De 499

à 1 600 l

De 525

à 1 423 l

De 650 l

à nc

Consommation

mixte*

8,1 l/100 km

7,9 l/100 km

7,2 l/100 km

7,8 l/100 km

CO2

185 g/km

181 g/km

164 g/km

179 g/km

Malus 2019

8 753 €

7 613 €

3 756 €

7 073 €

Garantie

2 ans, kilométrage illimité

3 ans

ou 100 000 km

2 ans kilométrage illimité

3 ans

ou 100 000 km

Prix

60 860 €

De 44 300

à 53 600 €

De 56 400

à 64 500 €

De 54 150 à 63 750 €

(*) En cycle normalisé NEDC corrélé WLTP.

 

Bilan essai Porsche Macan

Porsche Macan restylé (2019)

Le Porsche Macan est un coquet qui aime la personnalisation. Ses protections latérales, dites « sideblades », à fonction purement cosmétique, proposent quatre traitements en option : teinte carrosserie, noir ou argent pour 576 €, carbone pour 1 188 €.

Le Macan ne pouvait anticiper à sa naissance, quand il a repris en 2014 le châssis d’un Q5 lancé en 2008, le piège qui allait se refermer sur lui. Car depuis, le malus écologique s’est déchaîné en France, et le diesel, est devenu quasi hors-la-loi. Dès lors, son restylage n’y peut rien changer, il pèse trop lourd. Le Macan S à nouveau V6 3.0 354 ch masque cet embonpoint : 0 à 100 km/h en 5,1 s. Mais la fin de parcours du Macan s’annonce sombre, avec un malus pénalisant (8 753 €) et une TVS qui va chagriner les sociétés. Sur le plan esthétique, il n’a pas pris une ride. Sur les chapitres du poids, performances et consommation, qui sont liés, d’autres font aujourd’hui mieux. La conclusion tombe sous la plume : vivement le Macan II, qui sera bâti sur la base du dernier Q5.

On aime

  • La ligne, puissante et élégante
  • Le comportement dynamique
  • Le traitement intérieur

On regrette

  • Le prix
  • Le malus
  • Le poids, qui étouffe le moteur essence 245 ch

Car News

via L’actualité de L’argus https://www.largus.fr/actualite-automobile/

December 11, 2018 at 01:12AM
https://www.largus.fr/images/images/porsche-macan-2019-01.jpg

Categories

Car News

Tags

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: